6/28/2006

la dame blanche sur l'herault



L'histoire de la Dame Blanche de l'Hérault est très célèbre en France. Elle l'est pour avoir défraye la chronique et ceci par l'étonnante concordance des témoignages. 
Mais commençons par le commencement.
Cette étrange histoire débute la nuit du 20 Mai 1981, aux alentours de 00h30. Quatre jeunes gens, dont 2 hommes et deux femmes, tous âgés entre 17 et 25 ans sont les protagonistes de cette affaire. Ayant passé la soirée a Palavas-les-Flots, les jeunes gens décident de rentrer chez eux, ou plus exactement a Montpellier. D'après eux, les quatre jeunes ont certes bu un coup mais sans pour autant en abuser (les enquêtes de la police le confirmeront), donc ils sont bel et bien tous sobres cette nuit la. L'un des deux hommes est au volant de la voiture, le second est à la place du passager, quand aux deux femmes, elles sont à l'arrière. A l'approche du pont des Quatre-Canaux, ils aperçoivent une femme au bord de la route. La femme en question, âgée a peu prés d'une cinquantaine d'années, est une auto-stoppeuse entièrement vêtue de blanc, portant un imperméable et un foulard. Le conducteur décide de s'arrêter lorsqu'il arrive au niveau de l'étrangère. Il lui propose de la conduire jusqu'à Montpellier. Cette dernière se contente d'acquiescer de la tête et monte à l'arrière de la voiture entre les deux jeunes femmes. Le conducteur aperçoit furtivement les yeux de la femme dans le rétroviseur, et se rend compte que la femme n'a pas prononcé un seul mot pendant le trajet, se contentant seulement d'opiner de la tête. La voiture redémarre et ils repartent. Au bout d'un kilomètre de route, alors que la voiture s'approche d'un virage dangereux, l'auto-stoppeuse se met tout d'un coup à crier " Attention au virage, attention au virage ! ". Surpris par ce cris, le conducteur lève le pied et passe le virage sans aucun problème. C'est alors que les deux jeunes femmes se mettent a crier. Le conducteur sursaute encore une fois. Mais est-ce à cause du cri poussé par ses deux amies ou par le fait que l'étrange femme en blanc ait disparu soudainement ? Les deux filles ont crié de peur car la mystérieuse femme a tout d'un coup disparu sous leur yeux. Pourtant, la voiture roule toujours et toutes les portes sont bel et bien fermées… Sous le choc, les quatre amis décident d'aller raconter leur histoire à la police. Les policiers pensent tout d'abord à une plaisanterie ou à un canular mais ils décident tout de même d'aller vérifier sur place. Mais une fois là bas, ils ne trouvent strictement rien. Même s'ils évitent le plus possible d'aborder le sujet, les quatre jeunes gens acceptent tout de même plusieurs convocations. Mais après l'enquête, la police conclue à la sincérité des jeunes interrogés. Tout d'abord parce que les jeunes n'étaient pas du genre à croire aux phénomènes paranormaux mais surtout, comme cela à été dit au début, par l'étonnante concordance de leurs témoignages. C'est simple, ils ne se contredisent jamais, ceci fini de convaincre la police de leur sincérité. Etrange histoire, non ?
Alors, que peut-on dire de cette affaire plus que bizarre ? La fameuse femme vêtue de blanc, était-elle un fantôme de l'au-delà… ? Et bien, c'est fort possible… Bien entendu, nous ne pouvons pas écarter l'hypothèse du canular. Mais on peut tout de même se poser une question dans ce cas. Quel intérêt auraient eu les quatre jeunes gens à aller raconter une telle histoire, surtout à la police ? A moins de faire un peu parler d'eux, on ne voit pas ce qui aurait pu motiver un tel mensonge… Bref, dans l'équipe de Heaven-vs-Darkness, nous écartons cette hypothèse.
Ensuite, certains spécialistes dans le domaine de la psychologie avancent l'hypothèse de l'hallucination collective. Tout autant que le canular, c'est tout à fait possible. Il est certain les jeunes gens rentraient à une heure assez tardive, on peut supposer qu'ils étaient fatigués, ce qui aurait favorisé l'hallucination collective. Et pourtant, les chances que quatre personnes aient eu une hallucination en même temps, sont assez minces. Surtout lorsque l'on sait qu'ils étaient dans des conditions assez favorables (aucun manque, pas d'emprise de la drogue ou de l'alcool) pour ne pas avoir d'hallucinations. A notre connaissance, les jeunes témoins n'ont pas non plus de précédents psychologiques importants, par conséquent cela écarte encore un peu l'hypothèse de l'hallucination collective…
Par conséquent, l'hypothèse qui nous semble la plus plausible, est celle du " fantôme ", ou sous un terme plus technique, un ectoplasme. Lorsque l'on consulte un historique des lieux, on peut y voir que, quelques années avant cet incident, une femme d'une cinquantaine d'année était bel et bien morte dans un accident de voiture dans le fameux virage. Cela nous pousse à confirmer un peu plus notre idée. On peut en conclure que l'esprit de cette femme continue " d'errer " dans notre monde afin de prévenir les conducteurs du danger que représente ce virage. Dans beaucoup de cas d'ectoplasmes, ces derniers sont encore sur terre à cause d'une mort assez tragique ou violente. Ces esprits, sont parfois malveillants, d'autres fois, ils ne font qu'errer inlassablement, et parfois, comme cela semble être le cas ici, ils préviennent les hommes de certains drames ou dangers. Il faut aussi savoir que dans les témoignages parlant de ces fameuses Dames Blanches, elles sont rarement violentes ou mauvaises. Ceci suit la logique de la Dame Blanche de l'Hérault… 
Bref, à Heaven-vs-Darkness, nous sommes convaincus de l'existence de cette Dame Blanche de l'Hérault et nous espérons que dans les années à venir, nous aurons encore l'occasion de parler d'elle !